Béton de chanvre – Isolation chanvre – Enduit terre – Enduit chaux


Le chanvre est un matériaux qui trouve tout son intérêt dans la bâtiment en tant qu’isolant. Vous comprendez pourquoi en lisant la suite, c’est notre chouchou, c’est notre fer de lance. Reciproque Bois est pionnier en la matière dans les Hauts de France.

C’est une plante cultivée essentiellement pour sa graine, mais elle produit aussi 7 tonnes/ha de paille. Cette paille est enduite défibrée pour donner une fibre appelé laine de chanvre et un granulat appelé chènevotte. Au delà des atouts environnementaux de la culture du chanvre (ressource végétale, culture aisée et peu gourmande en traitement, faible énergie grise à la transformation), cette plante présente nombre de qualité, se qui en a fait une matériau de construction de choix.

Laine de chanvre :

La laine de chanvre peut être utilisée en vrac dans des parois fermées, cloisons, planches ou dans les combles. Sa mise en œuvre est possible manuellement, mais l’on peut aussi la souffler avec n’importe quelle souffleuse de location. Avec un densité de 55kg/m3, la laine de chanvre apporte une conductivité de 0,039W/m.K

La chènevotte :

Elle s’utilise en voie sèche par déversement manuel ou mécanique toujours avec une souffleuse. D’une densité de 100-110kg/m3, la chènevotte présente une conductivité de 0,048W/m.K et apporte au construction bois  ayant peu d’inertie. C’est surtout en en béton léger allié à de la chaux ou de la terre, que le chènevotte fait figure de champion.

Béton de chanvre :

Le béton de chanvre est actuellement le meilleur régulateur hygrothermique du marché. Cela signifie que ce matériaux, dans chacune des conditions que va lui imposer le bâti et les conditions climatiques, va réguler l’humidité et le température ambiante et de la paroi dans une plage qui nous sera confortable. Avec sa conductivité de 0,08 W/m.K (le double d’une fibre de bois semi-rigide), ce n’est certainement pas le meilleur des isolants, mais l’on sait désormais qu’il n’y a pas que cette valeur physique qui compte pour réaliser une construction/rénovation thermique efficace, confortable et durable. Plusieurs mises en œuvre sont possibles :

  • Paroi isolante : aussi bien en par l’intérieur que par l’extérieur, le béton de chanvre peut être appliqué dans une ossature bois, un ancien colombage, ou directement sur une maçonnerie plus ou moins ancienne. RECIPROQUE Bois est équipé d’une projeteuse permettant de mécanisé l’application du béton. Au delà de la rapidité d’exécution que présente ce procédé, le résultat est aussi plus homogène et plus isolant qu’une application manuelle banchée, bouche toutes les aspérités des anciennes maçonneries et limite les coûts de manutention sur chantier. Le béton de chanvre peut être fini par un enduit terre, chaux, ou plâtre ou un mix des trois, voire même un bardage bois si toutes les dispositions ont été prise au préalable.
  • Enduit correctif : cette technique est tout à fait appropriée pour des projets de rénovations avec peu de place disponible ou dans des bâtisses anciennes qu’il est impossible de correctement isoler mais dans lesquelles le confort intérieur compte pour ses utilisateurs. Avec un épaisseur de 3 à 7 cm, un enduit correctif aura pour effet de vous couper de l’inconfort de vos parois extérieurs froides et la plus part du temps humide. Cette enduit est à la fois un régulateur hygrothermique et une finition puisqu’il peut être lissé et pigmenté à loisir.

Terre et chaux :

Initialement les bétons de chanvre étaient formulés avec de la chaux. Mais ce n’est désormais plus une nécessité. Nous utilisons de plus en plus la terre comme liant à nos bétons. Nous atteignons les mêmes performances thermiques et mécaniques qu’avec la chaux, mais l’énergie grise du produit est près de 10 fois moindre. C’est donc en toute logique dans la continuité de notre démarche d’efficacité énergétique et de consommation locale que nous encourageons nos clients à opter pour cette solution. En plus terre permet aussi une meilleure prise en main lorsque ce sont nos clients qui la travaillent, car son séchage est lent et réversible.

 


Basés à Solre le chateau, nous interventons principalement dans l’Avesnois et ses alentours : Avesnes sur Helpe, Aulnoye-Aymeries, Landrecies, Le Quesnoy, Fourmies, Maubeuge et Jeumont. C’est pour nous le meilleur moyen de connaître parfaitement le bâti ancien local, dans le cas d’une rénovation ou d’insérer au mieux nos constructions neuves dans l’architecture locale.  Pour des champs de compétences spécifiques comme la construction paille, les bétons de chanvres par exemple nous répondons néanmoins à toutes les sollicitations même lointaines.

Vous avez un projet de construction ou de rénovation? Vous êtes intéressé par la construction écologique ? N’hésitez pas à nous contacter !
nous vous proposerons un devis gratuit ! Nous serons à l’écoute de vos besoins et de vos envies !